Money slave : informations en ligne

domination

Le concept de money slave littéralement traduit esclave financier envahit le web depuis quelque temps. Associé souvent à une image péjorative, ce mot désigne tout simplement un homme qui aspire au plaisir et éprouve une satisfaction à se faire vider de ses poches ou dépenser son argent pour une femme qui s’engage à le dominer. Actuellement, nombreux sont les hommes qui conquièrent une ou plusieurs femmes sur internet pour assouvir leurs besoins. Les soumis qui recherchent une domina ne cessent de se multiplier sur le web. Les informations sur ce sujet sont également controverses et celles ou ceux qui veulent s’initier ou veulent en savoir plus sur ce concept peuvent aspirer d’une bonne information directement en ligne.

Money slave: comment ça fonctionne ?

Le money slave n’est pas un concept nouveau sur internet. Depuis plus de cinq ans, les hommes soumis se multiplient et recherchent une maitresse pour satisfaire leurs désirs. Connue également sous l’appellation de « money mistress » ou domina, la maitresse offre une totale domination au money slave. La domina est traitée comme une patronne ou reine par les hommes soumis en échange de quoi, elle procure à son tour une humiliation verbale et des gestes de domination au dominé pour stimuler l’excitation de celui-ci.

Le money slave distribue des billets ou de l’argent et devient ainsi un esclave financier. En principe, le rôle d’un money slave consiste à verser des sommes d’argent conséquentes à une femme pour conquérir une maitresse qui propose son rôle de dominatrice. Cette dernière envoie des supports photos, des vidéo avec des objets sexy à faire exécuter par les dominés. Dans le cas pratique, la money mistress ordonne ses conquis d’effectuer des scènes érotiques et sexuelles qui consistent à dominer et humilier au maximum les hommes requérants. Pour ceux qui souhaitent devenir un money slave et assouvir leurs besoins ou ceux qui recherchent une money mistress, n’hésitez pas à vous rendre sur borntobeabitch.com.

Comment devenir un money slave sur internet ?

À l’heure actuelle, nombreux sont les sites d’inscription faits pour entrer en contact virtuellement avec des moneyslave et des money mistress. Ces genres de plateformes sont ouverts au public majeur âgé de plus de 18 ans. Étant donné que la souscription est gratuite, tous ceux qui souhaitent se libérer de ses désirs peuvent souscrire au profil de money slave. Il suffit d’accéder à un site personnalisé pour se mettre en relation avec les dominas, qui, elles aussi choisissent leur sugar dady. En effet, le money slave ne se limite pas à un profil particulier. Par contre, il s’adresse aux personnes qui tirent plaisir de son complexe d’infériorité pour partager sa fortune avec les filles qui peuvent lui procurer un maximum de jouissance.

Toutefois, Il est bien de préciser que le money slave s’adresse à ceux qui aiment dépenser de l’argent en contrepartie des services de domination de leur maitresse. Ce comportement n’est pas jugé malsain. Il est considéré uniquement comme un jeu masochiste entre les deux personnes participantes. Certains money slave se réjouissent au confort de leur dominatrice et éprouvent une excitation sexuelle ou cérébrale particulière. Dans ce cas, il s’agit d’un plumage autorisé et consenti d’une manière réciproque et chaque partie aura sa part de gâteau.

Comment les services de money slavering se payent-ils ?

Les échanges de services entre les dominas et les money slaves s’effectuent directement en ligne. Les dialogues utilisent des supports différents tels que les vidéos, mails ou un espace de discussion spécifique en fonction de chaque site. Dans ce cas, chaque plateforme qui fournit un service de money slave possède un moyen de payement spécifique afin de rémunérer ses membres. En général, la transaction se fait par le biais de cagnottes en ligne. Les plus connus sont le leetchi et PayPal. Par contre, certains sites spécialisés proposent une animation tchat et/ou téléphonique. Dans la plupart des cas, les fournisseurs de service utilisent un numéro surtaxé qui permettent de verser l’argent aux money mistress.

Faites attention aux arnaques et aux faux profils sur internet

Puisque le money slavering est pratiqué sur internet, nombreux sont les sites d’escroquerie qui abritent des arnaqueurs. Ces malveillants utilisent souvent de faux moneyslave annonce cachés dernière des faux profils pour attirer leurs proies dans leur piège. Dans la plupart des cas, les usurpateurs utilisent de nombreux comptes sur une même plateforme et essayent de conquérir plusieurs money salve à la fois. En effet, il faut se méfier de tous ces arnaqueurs qui envahissent internet. Pour éviter de se trouver dans une telle situation, avant de commencer une relation et avant de choisir une money mistress, il est recommandé d’avoir au moins une échange verbale. Pour être sûr de collaborer avec une domina honnête, il est possible de demander un cadeau au préalable en échange de l’argent. Les supports photos et vidéos et les appels servent également d’un moyen de vérification adéquat.

Quand les réseaux sociaux aident à décomplexer sa sexualité
Où trouver des escort à Genève ?